Paolo Merloni

Laisser des traces

Les gravures sont arrivées ensuite, à la troisième et quatrième année de l’Académie (2001-2004).

Des pointes et des acides

La simplicité de l’empreinte des pointes et des acides, capture l’imagination de Paolo. Paolo voulait « laisser des traces ». Tandis que Paolo grave, il prend conscience de soi même et du sens de chaque signe, c’est magique.

Il apprend la technique aux côtés de Vinicio Prizia et Gian Paolo Berto. Grâce à la gravure les dessins de Paolo gagnent en caractère. Plus que par la précision du dessin, Paolo est fortement fasciné par la liberté du geste que permet la gravure. Paolo commence alors des récits imaginaires et se servant de la technique de l’eau-forte, il entre dans le monde de la religion, qui le passionne.

Il grave « la Crucifixion du Christ », sa « Déposition » et la « Transfiguration » comme s’il faisait un bande dessinée. Plus tard il gravera « le Baptême du Christ » et « la Résurrection de Lazare » gardant toujours l’arme piquante de l’ironie.

  • dans les bois
  • la crucifixion
  • la deposition
  • la fumee et le diable
  • la maison de vinicio a formello
  • la nativite
  • la resurrection
  • lazar a droite
  • lazar a gauche
  • le bapteme du christ
  • le galerien
  • les pensees de francesca
  • okkupazione
  • place de formello
  • vieux a la van gogh