Paolo Merloni

Fait pour la pub

Pour sa première publicité – consacrée à la bière « Adelscott » (1994)—, il est appelé par le jeune réalisateur Riccardo Milani qui l’avait remarqué à l’occasion d’un casting où Paolo avait participé avec des camarades du laboratoire théâtral du lycée.

Le seuil du monde du spectacle

C’est par un véritable hasard que Paolo Merloni a franchi le seuil du monde du spectacle.

Avec le grand succès remporté de ce spot — diffusé dans les cinémas –, une série d’offres de travail se suivent.

Paolo est fait pour la publicité, car le talent comique de son personnage se révèle dans une interprétation très condensée et rapide qui sait bien profiter de brèves répliques qui sont restées fameuses, pleines d’humour et d’ironie comme : « Pas Mara, mais Sara », « Mais comment puis-je savoir si elle a un hamster qui est nain » ou « Ici il n’y a même pas un chien » ou « Toi, tu n’es pas Frizzi » et « Non ! la voiture je ne te la rends pas ! ».

Les gens l’arrêtent dans la rue en lui demandant la réplique, et Paolo est toujours de la partie.

Dans cette période heureuse (1995), les pubs pour les CD du journal « la Repubblica » ont rencontré le succès le plus important. Ici Paolo invente des conversations avec ses amis devant une caméra fixe. On se rappelle aussi la pub pour le « Crosser Malaguti » — ici Paolo faisait le cross, poursuivi dans la campagne romaine par un chien – et la pub pour l’automobile « Nissan primera » qui lui fit vaincre le prix télévisé de la « Demi-minute d’or 1995 » - en cette occasion Paolo se produisit, avec le présentateur Fabrizio Frizzi, dans un sketch comique qui devint culte.